AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 la résistance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Lettre
nothing lasts forever

avatar
hardhome

ici depuis le : 12/11/2014 Messages : 55

MessageSujet: la résistance   Sam 25 Juil - 19:42


LA RESISTANCE
- we're gonna make them holler -


Dès les débuts de l'Occupation, la Résistance Française s'est mise en place. Des citoyens de tout horizon et de tout mouvement politique, ne supportant plus la répression subie par l'armée Allemande, mirent en place un vaste réseau afin de mener des actions hostiles envers l'ennemi depuis l'intérieur. Malgré le débarquement des troupes alliées en Normandie il y a quelques mois, la Résistance continue ses actions dans le nord-est de la France, où les troupes allemandes résistent toujours.

NB : en 1944, la Résistance va bientôt prendre fin. Ainsi, elle sera démantelée au fur et à mesure de l'avancée des forces alliées, tout en continuant pourtant leurs actions. Les résistants ne sont donc pas obligés d'appartenir à un réseau particulier pour des raisons de simplicité et car dans les villages, les réseaux étaient moindres que dans les grandes villes, comme Paris par exemple.

NB (2) : sur le forum, il n'existe qu'un seul journal clandestin sortie tout droit de l'imagination du staff. Il s'agit de La Lettre, imprimé en grande partie à Durasque, la ville fictive située à quelques kilomètres de Valentraux. La distribution se fait secrètement par quelques agriculteurs faisant partie de la Résistance alors qu'ils effectuent leur trajet hebdomadaire à Durasque pour acheter des céréales (voir le sujet sur le PNJ).

NB (3) : dans le grand village qu'est Valentraux, la quasi-totalité des habitants possède une radio à la maison. La majorité d'entre eux écoute la BBC, qui n'est dorénavant plus brouillée ni interdite d'écouter. La BBC transmet souvent des messages codées à la Résistance intérieure, à des heures de transmissions précises.



Dernière édition par La Lettre le Mar 27 Oct - 17:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://breakingpoint.forumactif.org
La Lettre
nothing lasts forever

avatar
hardhome

ici depuis le : 12/11/2014 Messages : 55

MessageSujet: Re: la résistance   Sam 24 Oct - 22:40


the history of liberty is a history of resistance.

La Résistance intérieure française, appelée communément la Résistance, est une organisation clandestine qui poursuit la lutte contre les forces d'occupation Allemande et ses collaborationnistes depuis l'Armistice du 22 juin 1940. Les membres de la Résistance, qui représentent environ 2% de la population française, effectuent en général des actions de sabotage, de renseignements ou des opérations contre les troupes d'occupation et le régime de Vichy. Cependant, tout ne se fait pas par le biais de la violence, mais aussi par la diffusion de tracts, d'un vaste réseau de presse clandestine, de production de faux papiers ainsi que d'organisations de grèves et de manifestations. En ville comme à la campagne, la Résistance continue alors qu'encore quelques troupes Allemandes persistent face aux armées Alliées dans le nord-est du pays. L'armée des ombres est constituée d'hommes, de femmes et parfois même d'adolescents qui se sont enrôlés à cause de la répression faite du régime actuel. Germanophobie, envie de revanche et de victoire, indignation contre l'occupation étrangère : les raisons de ces engagements sont multiples.

Les Résistants, majoritairement des français mais également des communistes et antifascistes allemands, espagnols, hollandais ou encore italiens, ne sont pas tous clandestins. Cependant, la totalité possède un surnom ou un pseudonyme (produit du hasard ou ayant une signification particulière) connu seulement de ses contacts et de ses camarades. Un bon nombre d'entre eux ont également en leur possession des faux papiers, qui leur constituent une fausse identité, conservant en général les mêmes initiales de leur véritable nom afin de ne pas se faire trahir par le linge personnel brodé. Considérés comme des terroristes par le régime de Vichy et l'armée Allemande, le Résistant prenant pleinement part à la lutte armée ne peut résider chez lui trop longtemps et se doit de se trouver « une planque ». Certains en arrivent même à changer de caractéristiques physiques, se teignant les cheveux, se rasant ou se laissant pousser la barbe et la moustache. Quant aux femmes, elles en vont même jusqu'à changer de démarche, en alternant talons hauts et talons plats. Les Résistants ne se risquent pas à tenir un journal intime ou de retranscrire des informations confidentielles sur papier, de peur de les voir à la main de l'ennemi. De plus, la plupart cachent leurs activités à leurs proches et à leur famille, et agissent de façon isolée tout en faisant parti d'un seul et même réseau.

La Résistance peut se diviser en plusieurs groupes. Tout d'abord, le FFI (Forces Française de l'Intérieur) qui correspond à la Résistance intérieure. C'est cette organisation qui prévoit les opérations de sabotages, qui pratique la guérilla et qui comprend les maquisards, ces groupes de résistants officiant dans les régions et les lieux les moins accessibles à la végétation abondante (notamment les massifs montagneux français : Jura, Alpes, Massif Central). Le FFI implique des membres venus de tous horizons et de divers mouvements politiques qui agissent concrètement sur le territoire français. Ensuite, il existe la Résistance « passive », dont les membres ne prennent pas part à la lutte armée, mais réagissent de façon moins régulière mais toujours de manière hostile à l'ennemi. On peut alors compter les imprimeurs de journaux clandestins et de faux papiers, les familles cachant des juifs ou des opposants au régime chez soi, les distributeurs de tracts et même ceux qui prennent du temps pour les lire. Enfin, la France Libre (appelée par la suite FFL) constitue le dernier grand groupe de la Résistance française. Elle est l'organisation de résistance extérieure fondée à Londres à la suite de l'appel du Général de Gaulle, le 18 juin 1940. Cependant, elle cesse d'exister en 1943, mais continue quelques unes de ses actions combinées à celles du Comité Français de Libération Nationale et l'Armée de Libération. Plus de trente nationalités se sont côtoyées au sein du FFL durant ses années de fonction, entre 1940 et 1943. La majorité des membres ayant sauvé l'honneur du pays n'étaient même pas des citoyens français, notamment des coloniaux. Rassemblés sous le drapeau de De Gaulle, beaucoup d'entre eux ont participé à de nombreux combats en tant qu'officiers, soldats et parachutistes, mais le FFL possédait également son lot d'espions.

Les femmes, moins évoquées que les hommes, jouent aussi un rôle important dans et pour la Résistance française. Elles constituent 15 à 20% des résistants et environ 15% des déportées politiques. Peu d'entre elles participent à la lutte armée et représentent un tout petit nombre au sein des maquis. Elles restent cependant indispensables, essentiellement comme dactylos, comme hébergeuses, comme messagères mais essentiellement en tant qu'agents de liaison, surtout parce que les allemands se méfient beaucoup moins des femmes et que les contrôles d'identités liés au STO ne les concernent pas. Moins exposées à la répression, les femmes peuvent se permettre d'effectuer des actions que les hommes ne pourraient pas faire sous peine de se faire arrêter. Cependant, certaines d'entre elles prennent les armes. Ces dernières se font quelques fois capturer, pour finir torturées et tuées par l'ennemi, au même titre que leurs congénères masculins. Quant aux femmes de nationalité britannique notamment, voire américaine dans certains cas, elles peuvent jouer le rôle d'espionne, pour établir des liaisons avec les Résistants ou au contraire, se rapprocher de l'ennemi pour mieux le trahir par la suite... ou pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://breakingpoint.forumactif.org
 

la résistance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: annexes-