AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Maxwell • A travers les portes de l'enfer pendant que nous créons notre chemin vers le paradis, a travers les lignes nazis.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maxwell Brattlet

avatar
hardhome

ici depuis le : 01/11/2015 Messages : 12 age : 23

MessageSujet: Maxwell • A travers les portes de l'enfer pendant que nous créons notre chemin vers le paradis, a travers les lignes nazis.   Dim 1 Nov - 17:20


Maxwell Brattlet

Enter hell's gate
Visant le paradis en servant à travers l'enfer. La victoire seras nôtre et leurs forces s’effondreront. A travers les portes de l'enfer nous créerons notre chemin vers le paradis, a travers les lignes nazis.

prénom : Maxwell ○ nom : Brattlet ○ âge : 24 ans. ○ orientation sexuelle : Hétérosexuel. ○ situation matrimoniale : Célibataire. ○ métier : Dresseur de chevaux & taureaux. ○ rang : Soldat de seconde classe  ○ groupe : Bad Blood ○ avatar : Matt Damon


i told you to run so we'd both be free

Né au Etats-Unis, plus précisément à Houston au Texas dans une famille modeste mais propriétaire de leur propre exploitation. ♠ Il est l’aîné de seulement trois minutes sur sa sœur jumelle. Un rôle qu’il prend d’ailleurs beaucoup trop au sérieux selon ses parents et sa sœur. ♠ Maxwell est rapidement sorti du système scolaire pour travailler dans le ranch de son père. Il a toujours eu cette relation privilégiée avec les animaux faisant de lui un candidat parfait au dressage de chevaux et taureaux de rodéo. ♠  Il a de nombreuses connaissances en mécanique mais serait incapable d’expliquer la moindre de ses opérations de manière théorique. Maxwell a appris sur le tas en réparant les véhicules du ranch en compagnie de son grand père ♠ Sa famille à un lourd passif militaire remontant à la guerre d’indépendance et la guerre de sécession. Son père et son oncle sont des survivants aux violentes batailles de la guerre de 1914- 1918. ♠ Maxwell connaît le maniement et l’entretien d’une arme a feu depuis son plus jeune âge. A l’age de 10 ans, il était déjà capable de démonter et nettoyer le fusil de chasse de son grand père. ♠ C’est un véritable produit texans s’exprimant avec un fort accent du sud des Etats-Unis et fier de l’histoire de sa famille. ♠ À ses heures perdues, il joue de l’harmonica et de la guitare. C’est un musicien autodidacte depuis ses quinze ans. ♠ Il ne se sépare d’ailleurs jamais de son harmonica qui est en quelque sorte son porte bonheur. ♠ Maxwell voue une sorte de culte au chiffre 13 et à l’As de pique. ♠ Une imposante cicatrice parcours son tibias droit du haut de son genou jusqu’au niveau de sa cheville. Il a perdu l’équilibre en grimpant sur les parois du corral et fait une mauvaise chute ouvrant la moitié de son tibia ♠ Il fume depuis qu’il a embarqué sur le bateau menant vers l’Angleterre après s’être engagé et fait ses classes. Quitte a mourir, si l’on survit a la guerre autant savoir de quoi l’on va mourir ♠  Sur le front, lors de ses longues nuits où le sommeil n’existe pas. Il a pris l’habitude de se vider l’esprit en écrivant des paroles de chansons afin de pouvoir raconter ce qu’il a vécu si il revient un jour vivant. ♠ Maxwell écrit chaque semaine a sa mère sans savoir si elle reçoit ses lettres. Il montre son optimisme et se montre rassurant avec elle. Quand il écrit à son père, il laisse ses démons mais aussi peurs et angoisses sur papier. Il n’a pas besoin d’écrire à sa jumelle. Il pense devenir fou mais semble ressentir des choses la concernant. Il sent ses peurs, ses angoisses et ses peines. ♠ Il déteste à la fois les allemands civil ou militaire ainsi que la langue allemande  ○


so many years

Le  seul son de la mine de son crayon gris grattant avec difficulté le morceau de papier disposé sur un rustre support. Il n’y avait pas un bruit parmi les rangs de la compagnie. Pas un son ne se faisant entendre, tout juste quelques chuchotements d’une conversation s’émanant d’un trou de souris tout proche du sien. Aujourd’hui je ne me pose plus la question de savoir combien de temps résisterons nous encore face aux nazis. Je me demande dans combien de temps nous serons de retour au pays. Il ne fait aucun de doute qu’il ne s’agit que d’une question de temps. Nous vous faites plus de soucis pour votre fils. La mort semble bien trop occupée à s’occuper de nos ennemis. Au fond de lui, il savait qu’il mentait ouvertement en noircissant ses lignes mais elle en avait besoin. Il ne pouvait se permettre de lui écrire qu’il était incertain sur le temps qu’il faudrait à cette guerre pour prendre fin. Elle était déjà si courageuse et forte de voir son seul fils partir au front outre-atlantique. Les pas s’enfonçant dans la neige à quelques mètres devant extirpèrent le texans de ses pensées. Les yeux rivés au dessus du sommet de son trou de souris essayant de distinguer une forme humaine dans le brouillard glacial de l’hiver. L’air froid taillant a vif l’intérieur de ses poumons alors qu’il laissât glisser son support rudimentaire pour attraper la crosse de son M1-Garand. Sifflant quelques notes enfonçant un chargeur a moitié plein. La neige craquante lui indiquait qu’il n’y avait qu’un seul homme se dirigeant vers son trou. Le doigt sur la détente prêt a faire feu. Les sens aux aguets clignant rapidement des yeux afin de ne pas s’éblouir avec toute cette blancheur. « Baisse ton arme Brattlet ! C’est moi, Doc ! » Dans un premier temps ce fut la voix de Doc qui se fit doucement entendre avant qu’il n’apparaisse soudainement dans le brouillard. Quelle étrange sensation que de voir en face de soi un homme soudainement apparaître comme tomber du ciel. « J’ai faillit vous mettre une balle dans le front Doc » Se laissant glisser de nouveau dans sa position initiale Maxwell observe l’homme d’une trentaine d’année se laisser glisser dans son trou. « Tu as encore de l’eau ? » « Vous voulez dire des morceaux de glace ? » dit-il en attrapant sa gourde et dévissant le bouchon pour observer à l’intérieur. Un seul geste de la main pour la renversée devant Doc laissant voir que rien ne s’en écoule. « Downing & Sharky on un feu. N’hésite pas à y passer. » « Ils ont du caf… » Dans le silencieux calme religieux de la foret enneigé un sifflement fend l’air au dessus du trou de souris. Une voix s’élevant a une dizaine de mètre devant lui hurlant à plein poumon. Qu’hurlait cette voix sourde et grave ? Impossible à dire. Un bras serrant instinctivement l’épaule de l’homme face a lui pour se tapir au sol. L’explosion retentissant a plusieurs mètres d’eux envoyant la terre s’envoler sur plusieurs mètres. L’onde de choc passant au dessus du trou de souris laissant la terre trembler sous son passage. Le bois des pins environnant craquant avant de s’effondrer au sol. Une série d’explosion se fit entendre en rafale laissant Maxwell au sol. Une main sur son casque serrant les dents en fermant les yeux. Au loin une voix agonisante hurlait parmi les explosions. Doc redressât la tête subitement faisant un signe de croix avant de s’élancer main sur le casque parmi les explosions. « Putain ! Doc ! DOC REVIENS ! » Il hurlait de tout ses poumons essayant d’attirer l’attention du médecin qui avait déjà disparu dans le brouillard. Le ciel leur tombait littéralement sur la tête. L’enfer s’abattant au milieu des arbres parmi les cris et les explosions. Les pins craquant et s’abattant avec violence sur le sol.

Un soudain silence s’abattit sur la forêt. Le calme revint sans crier garde. Etait-il mort ? Etait-il soudainement sourd en raisons des explosions a répétitions ? Il ne bougeait plus. Son corps tremblant mais tremblait-il de peur ou de froid ? Toutes ces questions lui passant par la tête en un seul éclair. Il était vivant. Il était vivant. Il sentait son cœur battre la chamade à l’intérieur de sa cage thoracique. Il le sentait bondir sur ses cotes et vouloir s’échapper de son corps. Un liquide chaud lui coulant lentement le long de sa tempe gauche faisant son bout de chemin jusque dans sa barbe blonde mal rasée. Les mains tremblante repoussant la terre, la neige et les branches amonceler au dessus de son trou. La forêt avait retrouver son calme et silence religieux d’un seul coup. Dans le silence de mort, des gémissements se font entendre un peu plus loin. Une main agrippant le canon de son fusil s’aidant de celui-ci pour sorti de son trou. La manche gauche recouverte de sang. Il s’élance sans réfléchir dans la direction des gémissements. L’air glacial lui tailladant les poumons, sa respiration se saccadant un peu plus a chaque enjambée dans la neige. Il avait maintenant affaire a une forêt a moitié dévastée par les explosions. Une main prenant appuie sur un imposant tronc d’arbre afin de sauter au dessus et continuant sa folle course. Il courait. Non pour sauver sa vie mais pour sauver celle d’un de ses frères d’armes. Arrivant devant un trou agrandit de plusieurs mètres suite à l’explosion d’un obus. « Putain Wheeler… Putain… DOC !!! DOC !!! » Laissant son casque et son fusil glisser au sol. Maxwell se jette dans le trou en enlevant sa veste. Wheeler était là, sur le dos les yeux rivés vers la cime des arbres. Un sourire niais au coin des lèvres. Une partie de sa jambe pulvérisée par l’explosion de l’obus. « Reste avec moi putain… Wheeler… WHEELER ! BORDEL ! DOC !!!! DOC !!! » Il essayait de faire pression sur l’impressionnante blessure du seconde classe en hurlant pour attirer l’attention de Doc arrivant a bond de gazelle. Une main passant dans les cheveux de Wheeler serrant sa tête contre la sienne. « Me lâche pas vieux frère… On est des texans. On mange du bouffeur de choucroute au petit dej’ hein ? » Un sourire apparu sur le visage blême de Austin Wheeler. Les lèvres bleuies par le froid tournant alors vers une étrange couleur violette. Il essayait de balbutier des mots et bouger son bras fracturé vers l’intérieur de sa veste. L’empêchant de bouger d’avantage Maxwell pris les deux enveloppes dans la poche de sa veste. Les doigts plein de sang tâchant le papier blanc avant de l’enfoncer dans l’un des poches de son treillis. Quelques minutes plus tard, Wheeler était sur un brancard à l’avant d’une Jeep prenant la direction de l’arrière a toute allure. Il claquait des dents serrant ses bras contre son corps lorsque Doc apparut pour lui jeter une nouvelle veste « Fais moi voir ta tempe Brattlet » « Va voir les vrai blesser Doc » répondit-il en s’éloignant s’arrêtant après quelque pas pour lui lancer un « Merci pour la veste »

A nouveau dans son trou, le casque sur les genoux observant l’enveloppe avec le nom de la mère de Wheeler dessus. Les empreintes sanglantes de son fils sur celle-ci. Ce fut la seconde enveloppe qui attirât son attention. Elle portait son nom. Il s’empressât alors d’ouvrir celle-ci laissant ses empreintes sanguinolentes sur le papier.

A toi mon frère d’armes, Mon compatriote texan,

Si tu lit ces quelques lignes, il y a de fortes chances pour que je sois déjà de l’autre coté à t’attendre avec une bière fraîche. Je te demande juste de me rejoindre le plus tardivement possible. Ne t’en fais pas Brattlet. Nous aurons l’éternité pour nous raconter ces longues années de séparation. Je ne suis pas très doué pour les au revoir, et encore moins pour les adieux. J’aimerais juste que tu saches mon frère que ce fut un honneur de servir une cause juste à tes côtés. Ces joies, peines et douleurs. Nous les avons vécus ensemble. Je ne te demanderais qu’une seule chose. Survivre. Ramène l’autre enveloppe à ma mère à Austin.

Ton frère d’armes, ton compatriote mais surtout ton ami.
Peter 'Austin' Wheeler.

PS : Faites moi plaisir. Gravez «  From Texas with love » sur un obus et balancer moi cette saloperie dans le bain d’Hitler !



three miles up, three miles down

pseudo/prénom : Stev. âge : 21. comment as-tu découvert le forum ? : Bazzart. comment tu le trouves ? : Parfait putain. autres : From texas with love ♥

Code:
[b]MATT DAMON[/b] ○ [i]Maxwell Brattlet[/i]


Dernière édition par Maxwell Brattlet le Lun 2 Nov - 18:57, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Arrington
✣ winter has come and it brings death.

avatar
hardhome

ici depuis le : 30/10/2015 Messages : 83 Localisation : camp lawrence

MessageSujet: Re: Maxwell • A travers les portes de l'enfer pendant que nous créons notre chemin vers le paradis, a travers les lignes nazis.   Dim 1 Nov - 17:31

Bienvenue sexy Max

_________________

What happened to us ? we now send our children out into the world like we send young men to war, hoping for their safe return but knowing that some will be lost along the way. When did we lose our way ? Consumed by the shadows, swallowed whole by the darkness. Does this darkness have a name ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxwell Brattlet

avatar
hardhome

ici depuis le : 01/11/2015 Messages : 12 age : 23

MessageSujet: Re: Maxwell • A travers les portes de l'enfer pendant que nous créons notre chemin vers le paradis, a travers les lignes nazis.   Dim 1 Nov - 17:33

Merci Sexyzabeth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frances "Willy" Evans
≈ we might to be hollow, but we're brave

avatar
hardhome

ici depuis le : 17/12/2014 Messages : 151 Localisation : camp lawrence, surement en train de réparer une mitrailleuse enraillée.

MessageSujet: Re: Maxwell • A travers les portes de l'enfer pendant que nous créons notre chemin vers le paradis, a travers les lignes nazis.   Dim 1 Nov - 18:18

ooh matt damon bienvenue sur tlp, j'ai hâte de voir ce que tu vas faire avec ton personnage n'hésite pas si tu as des questions

_________________

they say war is hell, so peace sould be holy.
wind under your wings. and of all the harm that e'er i've done, alas it was to none but me and all i've done for want of wit, to memory now i can't recall so fill to me the parting glass. goodnight and joy be with you all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxwell Brattlet

avatar
hardhome

ici depuis le : 01/11/2015 Messages : 12 age : 23

MessageSujet: Re: Maxwell • A travers les portes de l'enfer pendant que nous créons notre chemin vers le paradis, a travers les lignes nazis.   Dim 1 Nov - 18:57

Merci Capi'chef!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Germain Olson
caporal freedom

avatar
hardhome

ici depuis le : 30/10/2015 Messages : 41

MessageSujet: Re: Maxwell • A travers les portes de l'enfer pendant que nous créons notre chemin vers le paradis, a travers les lignes nazis.   Dim 1 Nov - 19:24

matt damon, quelle merveilleuse idée tongue
bienvenue monsieur! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxwell Brattlet

avatar
hardhome

ici depuis le : 01/11/2015 Messages : 12 age : 23

MessageSujet: Re: Maxwell • A travers les portes de l'enfer pendant que nous créons notre chemin vers le paradis, a travers les lignes nazis.   Dim 1 Nov - 21:31

Merci l'ami!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frances "Willy" Evans
≈ we might to be hollow, but we're brave

avatar
hardhome

ici depuis le : 17/12/2014 Messages : 151 Localisation : camp lawrence, surement en train de réparer une mitrailleuse enraillée.

MessageSujet: Re: Maxwell • A travers les portes de l'enfer pendant que nous créons notre chemin vers le paradis, a travers les lignes nazis.   Lun 2 Nov - 21:18


tu es validé(e) !


eh ben, c'est un gaillard ton bonhomme un vrai texan à ce que je vois je te valide donc cependant, n'oublie pas, si ton personnage fait partie de l'infanterie, il est de la wild west company mais bon, ça c'est juste pour le swag du profil je te souhaite la bienvenue sur tlp

Voilà ! Tu es validé(e) à présent, tu es donc un membre du forum à part entière I love you Le message ici présent ne sert pas qu'à te féliciter sur ta fiche fraichement validée, mais aussi à te guider pour accomplir tes premiers pas sur The Last Patrol. Afin d'aider ton staff adoré à garder le forum un tant soit peu organisé, il va falloir aller t'enregistrer sur plusieurs sujets avant de te lancer à coeur perdu dans l'aventure

Parmi les registres où il est urgent de se recenser, on peut compter le répertoire des grades, pour éviter qu'un autre soldat ne te pique ton statut. Si ton personnage ne fait pas parti de l'armée, il t'est conseillé de te rendre sur le sujet qui recence les métiers. Ensuite, pour ne pas te retrouver tel un membrounet esseulé, il est vital (sans exagérer, non non What a Face ) d'aller poster ta fiche de liens et si le coeur t'en dit, d'aller te trouver des partenaires rp. Si tu as déjà des idées de liens précis pour ton personnage, tu peux aller poster un ou deux scénarii et attendre de trouver preneur. Enfin, afin d'agrémenter ton profil, tu peux directement demander un rang, et n'oublie pas que la partie flood est ton amie, n'hésite pas à aller faire un tour I love you

Tu vas voir, tu vas bien t'amuser À bientôt sur le forum, may we meet again mon frère

_________________

they say war is hell, so peace sould be holy.
wind under your wings. and of all the harm that e'er i've done, alas it was to none but me and all i've done for want of wit, to memory now i can't recall so fill to me the parting glass. goodnight and joy be with you all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


hardhome


MessageSujet: Re: Maxwell • A travers les portes de l'enfer pendant que nous créons notre chemin vers le paradis, a travers les lignes nazis.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Maxwell • A travers les portes de l'enfer pendant que nous créons notre chemin vers le paradis, a travers les lignes nazis.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» fourche de travers??!!!?!
» Condamnation des portes de l'intérieur Megane II
» ref seuils de portes
» 2012 - [BMW] 7GT / Série 8 coupé 4 portes
» porte velo/coffre 2 portes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: fire a gun-